cover-vous-savez

VOUS SAVEZ

VOUS SAVEZ

Souvent, j’entends en séance : « Mais pourtant ça je le sais déjà ! »

Oui. Mentalement. Intellectuellement. Vous le savez. Mais votre corps ne le sait pas encore.

Et on ne sait réellement quelque chose que lorsque notre corps le sait.

Vous pouvez identifier mentalement vos schémas, faire preuve d’une grande capacité d’observation, poser un regard analytique aiguisé sur vos fonctionnements. Et pourtant, vous voir retomber dans ces mêmes schémas. Répéter des actions génératrices de mal-être, constater des incohérences, avoir des difficultés à sortir de vos souffrances.

Ce décalage s’éprouve très souvent, presque immanquablement, lorsqu’on commence un travail sur soi. Il est le symptôme positif mais douloureux d’une mutation en cours. Il est le signal indiquant que vous vous situez dans cette zone intermédiaire entre ce que vous avez compris au niveau mental et ce qui est su dans la mémoire de votre corps.

Une phase inconfortable lors de laquelle on se sent souvent double, démuni, déchiré, découragé.

Où tristesse et colère, incompréhension et culpabilité sont souvent au rendez-vous. « Pourquoi je retombe là-dedans alors que j’ai compris ? » « Ça fait déjà X fois que je travaille là-dessus ! »  « J’étais bien mieux avant de savoir ça … » « Et je fais comment maintenant ?! »

Où l’on ne se reconnaît plus, on doute de l’intérêt et des bienfaits d’avoir entamé un travail sur soi et choisi ce chemin d’évolution et de conscience.

Une phase lors de laquelle votre conscience sait parfaitement quel est le nouveau chemin à emprunter. Mais vers lequel votre corps ne sait absolument pas encore comment vous guider. Comme si le nouveau programme GPS n’était pas encore installé dans votre véhicule.

Alors votre corps puise dans l’ancien mode d’emploi. Comme il l’a toujours fait. Puisque c’est tout ce qu’il connaît et sait mettre à votre disposition. Vous répétez donc des choses dont vous ne voulez plus. Vous vivez de grandes incohérences. Vous êtes tiraillé entre cette partie de vous qui sait où aller et l’autre qui vous ramène inlassablement vers du connu douloureux.

Simplement car votre corps, pour l’instant, ne connaît pas d’autre option.

Il doit simplement être informé. Chaque cellule doit-être informée qu’il est maintenant possible de fonctionner différemment. Que vous avez choisi une nouvelle destination et qu’elles sont capables de l’atteindre en actionnant d’autres leviers, nouveaux.

Ainsi elles se rééduqueront, travailleront progressivement de concert avec votre volonté pour mettre en place de nouvelles règles intérieures, de nouveaux réflexes au service de votre véritable bien-être.

Alors cette nouvelle conscience sera intégrée dans tout votre Être, à chaque niveau. Elle descendra dans votre émotionnel, habitera chacune des cellules de votre corps et vous la vibrerez avec toute votre énergie. Votre évolution se poursuivra pleinement. Vous goûterez à un nouvel alignement intérieur. Qui s’incarnera à travers des manifestations concrètes dans votre vie.

C’est uniquement lorsque votre mémoire cellulaire aura véritablement intégré cette information que le processus de changement pourra être pleinement amorcé.

C’est pour cela qu’il m’est indispensable de vous accompagner avec un outil tel que la kinésiologie, offrant un accès direct à la mémoire du corps. Permettant de l’informer et de le reprogrammer.

Cette phase est transitoire.

Elle se terminera forcément. Votre système de survie ne vous y laissera pas et inexorablement vous fera avancer et évoluer vers autre chose. Temps, tolérance et patience sont les meilleurs alliés pour traverser ces périodes d’inconforts.

Vous changez des cartes dans votre jeu intérieur, il faut leur laisser le temps de se re-distribuer et de trouver une nouvelle harmonie.

Confiance. Une fois que l’étincelle de conscience a germé, elle est acquise pour toujours. Vous avez déjà fait le plus dur : choisir d’évoluer.

Caroline Durand