Cover Article-One

ONE

ONE

Profonde inspiration, l'air rempli doucement mes poumons.

J’étire mon bras droit vers le ciel, épaule, coude, poignet, jusqu’au bout des ongles. J’ouvre, grand et haut. Bonjour le Ciel. Profonde expiration, délice de rendre cet air. Je descends mon bras vers la terre, épaule, anche, poignet, jusqu’aux chevilles. Je relâche, lourd et bas. Bonjour la Terre.

Souffle d’une légère brise marine sur ma joue, qui transporte quelques embruns jusqu’à mes narines. Délice du soleil grec matinal qui caresse ma peau et m’enveloppe doucement. Plusieurs belles âmes dansent à côté de moi. Je déguste chaque mouvement dans chacune de mes fibres musculaires et je me délecte de chaque respiration.

J’ouvre les yeux. La mer et ses chatoiements bleus argentés me sourient et ondulent avec nous. L’horizon illimité m’enveloppe de ses bras. L’odeur du sable qui se réchauffe timidement se dégage. Les vagues ronronnent dans mes oreilles, et le violon magique de Lindsey Stirling me transperce et m’emporte.

Une émotion me traverse et gonfle mon cœur. Un frisson me parcourt, unique, qui imprègne chacune de mes cellules. 

Comme un éclat de rire qui naîtrait dans ma poitrine et tisserait ses éclairs de fils d’ors et de lumière dans chaque parcelle de mon être à toute allure

Un frisson de joie. Pure Joie.

Et on ouvre les deux bras, on les étire …

Une larme coule sur ma joue. Chaque mouvement m’ancre, m’éveille et m’élève. Mon corps vibre. Chaque mouvement berce, cajole et nourrit mon âme. Mon âme vibre. Ce matin ils dansent ensemble.

Là et ailleurs, en cet instant cadeau je suis pleinement vivante.

Et dans cette connexion totale à moi-même, « I Feel like I belong ». Le soleil, le sable, le violon, les autres personnes …font partie de moi. Et je fais partie d’eux. Tout palpite ensemble. Une seule vibration. Un même souffle.

Pour la première fois, au plus profond de moi, je sens cette connexion au tout. Je suis immense, légère, frissonnante, infinie et totalement lumineuse. Je sens la force de mon rayonnement irradier autour de moi. Je me sens Une. One.

Un ruisseau de larmes se promène sur mes joues, un immense sourire se dessine sur mes lèvres. Mon cœur se met à battre un mot : Merci.

Merci. Merci. Merci. Merci …Cœur, cœur, cœur, cœur.

Caroline Durand